Poste à Pourvoir -

Avis de Poste Vacant: 

TERMES DE REFERENCE

ENGAGEMENT D’UN CONSULTANT POUR CONDUIRE LA MISE EN OEUVRE DU PROJET INTITULE

 “Evaluation de l’impact du changement climatique sur les littoraux sablonneux de la Caraïbe: options de contrôle et résilience”

  1. 1.   CONTEXTE

L’Association des États de la Caraïbe (AEC) est une organisation régionale intergouvernementale établie en vertu de la Convention créant l’Association des États de la Caraïbe, faite à Carthagène en juillet 1994. L’Article III de la Convention définit l’association comme « un organisme de consultation, de concertation et de coopération» dont l’objectif est « d’identifier et de promouvoir la mise en œuvre de politiques et de programmes ».

La Commission de la Mer des Caraïbes (CMC) de l’AEC est chargée de la préservation et la protection de la Mer des Caraïbes. En reconnaissance de ce mandat et compte tenu des impacts du changement climatique sur les littoraux sablonneux de la Caraïbe, l’AEC et les États membres ont pris la décision de s’attaquer à ce problème de manière globale au niveau régional lors du Ier Sommet de la Commission de la Mer des Caraïbes tenu en 2005, à Trinité et Tobago. Le 28 avril 2017, à Trinité et Tobago, l’accord de subvention entre l’Agence coréenne de coopération internationale et l’AEC a été signé pour lancer le projet qui contribuera à la préservation et à la conservation de la mer des Caraïbes au profit des États membres intitulé “Evaluation de l’impact du changement climatique sur les littoraux sablonneux de la Caraïbe : options de contrôle et résilience ”.(Projet de Sandy Shorelines). Les États membres qui participent à ce projet incluent : Antigua-et-Barbuda, le Costa Rica, Cuba, la République Dominicaine, le Guatemala, Haïti, la Jamaïque, le Panama et Trinité-et-Tobago.


Le projet de Sandy Shorelines comprend les six composantes suivantes :

Composante 1- Établissement d’un réseau de points focaux et d’une évaluation des besoins

Composante 2- Développement des capacités institutionnelles

Composante 3- Etablissement d’un réseau régional de surveillance de l’érosion

Composante 4- Préparation des projets de réhabilitation des plages

Composante 5- Production d’un manuel de réhabilitation des plages

Composante 6- Accueil de la 1ère Conférence sur la préservation des plages

 

La mise en œuvre complète de ce projet a commencé en 2018 avec l’exécution des Composantes 1 et 2. En 2019, la mise en œuvre des Composantes 3 et 4 du projet a commencé. Ces travaux se poursuivront en 2020, en plus de l’exécution des volets 5 et 6. Le projet prendra fin le 31 décembre 2020.

L’AEC cherche un Chef de projet pour conduire la mise en œuvre du projet régional de surveillance de l’érosion côtière, financé par l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) avec l’appui technique du Ministère de l’Environnement et des ressources naturelles de Cuba.

  1. 2.   OBJECTIF

Recruter un(e) candidat(e) dûment qualifié(e) pour gérer la mise en œuvre du projet de Sandy Shorelines dans neuf (9) États membres pour une période d’un (1) an.

  1. 3.   CADRE DE TRAVAIL

Sous la direction du Coordinateur de programmes de la CMC, le Directeur du Projet sera responsable de superviser la planification, la budgétisation, la mise en œuvre, et la surveillance des activités du Projet. Il/Elle rendra compte des activités du projet à toutes les parties prenantes, conformément aux exigences d’établissement des rapports de la KOICA.  Il/Elle jouera le rôle de point focal pour toutes les questions liées au projet et devra représenter le cas échéant le Secrétariat de l’AEC aux réunions de l’organisation et à d’autres réunions et conférences d’intérêt pour l’AEC.

Les responsabilités principales du Chef de projet comprendront, sans toutefois s’y limiter, ce qui suit :

 

3.1.  Gestion du Projet

a)    Réviser et mettre à jour continuellement la portée, les buts et les éléments livrables avec le Coordinateur de programmes de la Commission de la Mer des Caraïbes  (CMC), la Secrétaire générale et les parties prenantes pertinentes;

b)   Réviser et gérer un plan de travail détaillé et le calendrier correspondant qui déterminera et ordonnera  les activités nécessaires pour la réalisation complète du projet;

c)    Conduire l’élaboration et la révision des rapports semestriels et du bilan financier conformément aux directives de la KOICA;

d)   Déterminer les objectifs et mesures sur la base desquels le projet sera évalué à son achèvement;

e)    Coordonner les communications relatives au projet entre les parties prenantes clés, en particulier la gestion des communications du réseau du point focal du projet;

f)     Elaborer une stratégie de communication pour promouvoir et diffuser les résultats et les réalisations des projets, avec l’orientation et le soutien de l’Unité de communication de l’AEC ;

g)   Maintenir une communication régulière avec les points focaux et toutes les parties prenantes concernées en conformité avec le protocole et les procédures de l’AEC.

 

3.2.  Mise en œuvre du projet

a)    Réaliser des réunions clés autour du projet en coordination avec le responsable des conférences et du protocole;

b)   Elaborer des formulaires et des dossiers pour documenter les activités du projet, en veillant à ce que toute l’information relative au projet soit adéquatement documentée et protégée;

c)    Superviser le progrès du projet et faire les modifications nécessaires pour assurer la réussite du projet;

d)   Etablir un calendrier de communication pour rendre compte de l’avancement du projet à toutes les parties prenantes;

e)    Mettre en œuvre et gérer les changements et interventions du projet pour atteindre les résultats et les normes;

f)     Voyager occasionnellement pour faciliter les activités liées à la  mise en œuvre du projet.

 

3.3. Gestion des finances

a)    Gérer tous les fonds du projet conformément aux politiques et procédures établies par l’AEC, en veillant à ce que les dépenses ne dépassent pas le budget approuvé, en coordination avec le Responsable financier;

b)   Tenir à jour les dossiers financiers de toutes les dépenses du projet et la documentation connexe, en coordination avec le Responsable financier ;

c)    Présenter à toutes les parties prenantes des rapports définissant le progrès du projet, ainsi que les problèmes et les solutions.

 

3.4. Suivi et évaluation du projet

Collaborer avec le Directeur et le Conseiller (DECS) ainsi que les points focaux du projet afin de suivre et d’évaluer l’état d’avancement du projet si nécessaire.

 

  1. 4.   RÉSULTATS/ LIVRABLES

Les éléments livrables indiqués ci-dessous ne constituent pas une liste exhaustive et ne représentent qu’un segment du travail que le consultant devra soumettre au Secrétaire général pour l’approbation:

Résultats

Calendrier de présentation

Rapport initial qui devra comprendre, parmi d’autres éléments, les modifications proposées et les mises à jour du plan de travail actuel

Dans un délai de deux (2) semaines à partir de la signature du contrat

 

 

Réunion avec la Secrétaire générale relative à l’état du projet, avec présentation d’un rapport écrit

 Dernière semaine de chaque mois

Rapports d'étapes provisoires continus conformément au calendrier de remise des rapports établi dans l'accord de subvention.

Pendant toute la durée du contrat

 

  1. 5.   DURÉE

Les termes et conditions du CONTRAT seront appliqués pendant toute la durée du CONTRAT, qui sera d’une période initiale d’un (1) ans, à partir de la date de signature de ce dernier ou de la date exacte de début de travail, la date la plus proche étant retenue.

 

  1. 6.   REMUNERATION ET AVANTAGES COMPLEMENTAIRES

a)    Un salaire mensuel d’US $3.000 (exonéré d’impôts) pour la durée du Contrat;

b)   Versement de per diem et d’autre frais de voyage lorsque le consultant devra accomplir d’autres missions officielles en dehors de Trinité-et-Tobago;

c)    Billet d’avion aller-retour à Trinité;

d)   Le Consultant sera responsable d’obtenir à ses frais toute forme d’assurance couvrant sa période de services. 

 

  1. 7.   QUALIFICATIONS  ET EXPERIENCE

Les consultants éligibles devront posséder les qualifications et l’expérience suivantes:

  • Un diplôme universitaire de troisième cycle (Master ou équivalent) en gestion de projets, gestion d’entreprises ou autre discipline similaire;
  • Un diplôme universitaire de troisième cycle (Master ou équivalent) en gestion environnementale ou en gestion d’environnements marins, combiné avec une expérience en gestion de projets appropriée pourra tenir lieu d’un diplôme en gestion de projets ou en administration d’entreprises;
  • Au moins quatre ans d’expérience professionnelle en gestion et mise en œuvre de projets de coopération technique. L’expérience professionnelle devra inclure au moins un an d’expérience en conduite de projet;
  • Certification en tant que professionnel de la gestion de projet ;
  • Une expérience antérieure en gestion de projets dans la région de la Grande Caraïbe et une expérience de travail avec des agences internationales  et des bailleurs de fonds seront considérées comme un atout important;
  • Une expérience préalable en gestion environnementale ou en gestion de l’environnement marin constituera un atout ;
  • Avoir travaillé dans une organisation internationale ou intergouvernementale représentera un atout;

 

  1. 8.   CONNAISSANCES ET COMPETENCES
  • Excellentes capacités en matière de communication et d’expression;
  • Maîtrise de deux (2) des trois (3) langues officielles de l’AEC (Anglais, espagnol, ou français);
  • Compétences solides en matière de leadership, de gestion et de négociation;
  • Connaissance technique solide de la gestion des environnements marins et/ou de l’érosion côtière et/ou de sujets liés à l’environnement;
  • Connaissance des techniques et des outils de gestion de projets;
  • Maîtrise de logiciels de gestion de projets;
  • Aptitudes en matière de planification et d’organisation;
  • Aptitudes en matière d’analyse et de résolution de problèmes;
  • Etablir et maintenir des partenariats avec des entités internes et externes dans un environnement  multiculturel.

 

  1. 9.   INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE

Ce document ne constitue qu’une demande d’intérêt et une proposition pour la prestation de services d’expertise en gestion de projets au bénéfice de l’AEC/KOICA et ne doit pas être interprété comme un mandat de représentation de l’AEC/KOICA pour tels services. Votre réponse sera considérée comme une offre de services et non comme une réponse à une quelconque offre faite par l’AEC/KOICA.

Le consultant devra être prêt à habiter à Trinité-et-Tobago pendant la durée du contrat.

Les installations de l’AEC seront mises à la disposition du Consultant (y compris un espace de travail, du matériel informatique) entre 9h00 et 17h00.

 

  1. 10.        PRESENTATION DES DOCUMENTS

Le/s Consultant(s) éligibles devront présenter les documents ci-après en format électronique à hrcontact@AEC-aec.org:

             I.        Lettre de motivation indiquant les expériences pertinentes et les missions similaires exécutées lors des cinq (5) dernières années;

           II.        Indiquer la disponibilité pour effectuer le travail de conseil pendant cette période;

         III.        Les autres documents justificatifs comme le curriculum vitae, les pièces justificatives attestant la nationalité et les compétences linguistiques en langues étrangères (par exemple. niveau de base/intermédiaire/élevé) doivent être attachés en annexe.

 

Les documents devront être adressés à:

Son Excellence, Ambassadrice Dr. June Soomer

Secrétaire Générale

Association des États de la Caraïbe

5-7 Sweet Briar Road, St. Clair

PO Box 660, PORT OF SPAIN

Tél: 868-622-9575

Fax: 868-622-1653

Niveau: 
Personnel local
Titre du Poste: 
Chef de projet
Date limite pour la Réception des Candidatures: 
17 Janvier 2020